L’ International Hockey Trophy à Monthey, en Valais, est déjà presque un rituel… … pour les organisateurs comme pour les habitants Ce sont 2 cantons: la population aime le hockey sur glace mais les gens ne se parlent pas toujours. Le rituel implique alors qu’en novembre, on se retrouve tous ici… donc tous ceux qui aiment le hockey sur glace et qui vibrent pour le hockey toute l’année durant. Dehors, on fait la fête tandis qu’en salle, à l’intérieur… l’équipe nationale U18 se prépare à leur dernier match. Est-ce que les rituels comptent aussi autant pour les joueurs et les entraîneurs? Oui ça compte, les rituels et ils font partie du hockey. Peut-être pas que pour le hockey, mais pour nous, ils sont vraiment importants. C’était déjà comme cela de notre temps… et pour nous, les coaches, ils existent tout autant que pour les joueurs. Cela fait du bien de savoir que l’on est bien préparé, confiant que l’on fera bien ce que l’on attend de nous, et enfin vivre l’esprit d’équipe: tout cela, dans les rituels, est très important. Pour qu’il n’oublie surtout rien, le médecin d’équipe a aussi ses propres rituels. Penser aux gants, d’abord, puis à la pince tire-langues… et ensuite, on revoit avec le physio de l’équipe qui entrera sur la glace à quel moment pour décider des mesures à prendre ou à prévoir en cas de problème, puis on revoit tout cela avec les services sanitaires également pour qu’ils sachent quel matériel emporter en cas de besoin, juste avant le check final. Chaque joueur aussi a ses petits rites et rituels… En général, je suis assez rapidement habillé et prêt… pour avoir encore quelques minutes à moi… et repasser en revue, dans ma tête, divers déroulements et analyser les situations vécues sur la glace dans d’autres rencontres et ainsi être bien préparé pour le match. Les adversaires aujourd’hui: les USA, donc pas vraiment une partie de pur plaisir. Ils sont rapides… et ne font jamais de compromis. Meme si les Suisses se battent bien… le match se termine par un 0:7 pour les Américains. Et qu’en est-il des rituels après une rencontre? On fait encore quelques tours sur la glace, mais en général, c’est avant qu’ils sont plus importants comme ils permettent de bien se préparer mentalement à la partie. Après, c’est presque toujours la même chose: nous restons encore sur la glace un moment. Ensuite, c’est partager un bon repas qui compte… et se préparer au match suivant! Gagner ou perdre: qu’importe… A Monthey – on fêtera de toute façon!

Internationale Hockey Trophy in Monthey
Tagged on:                                                         

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *